Ballade à Paris : Consulat, quartier iranien et librairie Naakoja

Aujourd’hui je t’emmène avec moi dans le quartier iranien de Paris. Descendant dans la capitale pour une demande de visa, j’en ai profité pour faire le tour de mes adresses favorites.

Consulat et quartier Iena, Tour Eiffel

Le 17 février, départ à Paris pour la demande de visas au Consulat de la République Islamique d’Iran :

  • Sommeil : 3h à peine = tête de zombie
  • train : 6h07 ! juste le temps de prendre un café et 2h et des brouettes d’attentes
  • Métro : laisser passer un métro plein, un deuxième, bon celui là je fonce dans le tas !

Arrivée enfin devant le consulat à 9h01, Yes !! Et je suis déjà la dixième à faire la queue pour ma demande de visa, derrière tout un groupe de journalistes. Enfin, c’est mon tour, je donne mes papiers, explique un peu mon voyage. 50€ et dépôt de mes empreintes digitale plus tard, je sortais du consulat en espérant que mon passeport chéri me revienne vite.

p_20160217_100619.jpg

Le consulat se trouve près de la bouche de métro Iena, juste à coté de quoi ? Notre belle Tour Eiffel 🙂 Direction donc la Grande Dame de Fer pour une petite ballade au calme, dans cette matinée un peu brumeuse.

marché quartier iranien

Le « Petit Téhéran », le quartier iranien de Paris

Je décide ensuite de partir rejoindre à pied, en traversant beaux quartiers et marché, la rue du Commerce et plus précisément, la rue des Entrepreneurs. Cette rue est souvent surnommée le « Petit Téhéran » car il y existe beaucoup de restaurants iraniens, dont l’un d’entre eux a été la propriété de l’ancien maire de Téhéran; ainsi que des épiceries iraniennes. J’y trouves de tout pour mes recettes : mes herbes pour Mahi Polo, des zereshts, des grenades,…

Cette fois-ci, je suis allée chez « Bazartche » où j’ai pu acheter de délicieuses dates  » qui explosent dans la bouche » comme dirait Monsieur A., ainsi que du bon riz basmati. J’ai une fois de plus failli craquer devant le jus de grenade, les pistaches et autres mets délicieux mais rentrant en train je ne pouvais pas me permettre d’être chargée comme une mule. Le patron de cette épicerie avec lequel j’ai pu un peu discuter et rire était d’une extrême gentillesse . Rire de mon accent iranien surtout.

J’ai déjeuné dans un restaurant que je connais bien, le restaurant Perchiana  . Ce fut mon tout premier restaurant iranien dans la capitale mais j’en connais désormais bien d’autre.

 

Librairie Utopiran Naakoja

Après avoir bien mangé le midi, direction le Metro pour arriver à la porte de Clignancourt, pour aller au 89, rue du ruisseau. Ici se trouve une merveilleuse librairie pour les passionnés du monde perse, la Librairie Utopiran Naakoja.

On y trouve de tout : des livres en persan tout d’abord mais aussi des romans en français d’auteurs iranien, des recueils de poème, des livres de faits historiques et des films. La librairie propose aussi des livres d’auteurs orientaux autres qu’iraniens tel que Yasmina Khadra, ou encore Riad Sattouf et son « Arabe du futur ». Bref, tout le monde peut trouver chaussure à son pied. Tout les dimanches, ce lieu propose aussi des rencontres avec certains auteurs, mais je suis trop loin, moi avec ma belle ville de Caen. Heureusement pour moi, le gentil monsieur de la boutique m’informe que je peux suivre les rencontres en direct sur facebook, chouette, une bonne nouvelle.

Naakoja

Photo : facebook « Librairie Naakoja »

 

La marque de bijoux Adia, y expose aussi ses colliers et boucles d’oreilles traditionnelles fait-main, et celles-ci arriveront bientôt sur ma wishlist !

Adia

Photo : Facebook « Adia »

Je ressors de ma caverne d’Ali Baba avec trois livres : une biographie sur le dernier Shah d’Iran, le dernier livre de Naïri Nahapetian, Un Agent nommé Parviz ainsi que Le Petit Prince ( « Shazdeh Koochooloo« ) de Saint Exupery traduit en persan pour m’exercer et apprendre de nouveaux mots.

Pas le temps pour moi de faire un musée, snif, retour donc à la gare St Lazare, non sans passer par la case Starbuck pour un grand Americano, à boire dans le train. La journée est déjà terminée. La prochaine fois que je serai à Paris, j’espère que ce sera pour prendre l’avion pour mon prochain voyage 🙂

à Bientôt.

Mélanie

Starbuck

Adresses :

Rue des Entrepreneurs, entre les métros (8) Commerce et (10) Charles Michel

Épiceries :

Eskan – 62 bis, rue des Entrepreneurs, 75015 Paris
Sepide – 62 ter, rue des Entrepreneurs, 75015 Paris
Bazartache – 72, rue des Entrepreneurs, 75015 Paris

Librairie Naakoja :  89 Rue du Ruisseau, 75018 Paris

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  • valoup 21 mai 2017 at 19 h 57 min

    très sympa ce récit et très intéressant ! car nous allons faire la même chose de Toulouse, pour info tu es reparti avec ton passeport et le visa ? Nous souhaitons visiter l’Iran en septembre cette année, ton récit nous fait déjà voyager !

    Reply
    • Melanie 22 mai 2017 at 9 h 30 min

      Bonjour. Alors tu ne repars pas avec ton visa et ton passeport. Tu dois le laisser à l’ambassade avec une enveloppe déjà affranchi. Ils te renvoient ton passeport sous une dizaine de jours ( deux semaines la première fois pour moi et 5 jours la deuxième). Si vous avez des questions je suis là et vous allez voir, l’Iran c’est magique !

      Reply
  • Ces boutiques que j'aimerai voir à Caen : Hema,Lush,etc... #Concours 18 janvier 2017 at 10 h 23 min

    […] tonne de nourriture lors de mes voyages pour faire mes réserves. Sinon, je fais mes achats dans le quartier iranien à Paris (tu sais Paris, moi et une grosse […]

    Reply
  • Pershiana, saveur d’Iran dans le 15eme à Paris – Une pincée de safran 23 février 2016 at 14 h 45 min

    […] un autre post, je t’ai parlé du quartier qu’on surnomme le « Petit […]

    Reply

Dis moi ce que tu en penses juste ici :D

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :