Crashtest : l’éponge Konjac

Bien après tout le monde, je décide de tester un must dans le rituel du nettoyage du minois : l’éponge Konjac. Étonnante aux premiers abords avec sa forme de pierre ponce et son coté rigide ( « Je vais me dépecer le visage avec ça !?! » ), elle promet un instant de douceur.

L’éponge Konjac Késako ?

Cette éponge est 100% naturelle et vient d’une plante, le konjac, qu’on trouve en Asie du sud-est. On peut le manger, c’est un bon allié pour les régimes à cause de sa faible teneur en calorie. On l’utilisait aussi à l’époque comme plante médicinale contre la toux, le cancer ou les troubles intestinaux mais en vérité il serait efficace contre le cholestérol.

Ici, pour notre usage cosmétique, on utilise la racine. Elle existe en plusieurs couleurs à utiliser selon son type de peau : blanche = toutes peaux, crème = peau mixte/grasse, orange = peau sensible, noir = peau grasse/acnéique et enfin rouge = peau sèche. C’est biodégradable, sans additif, sans colorant. Elle dure plusieurs mois et on doit s’en séparer lorsque celle-ci commence à se décomposer.

 

Pourquoi je m’y suis mise :

Je démaquille et nettoie ma peau tous les soirs. Chaque matin pourtant en passant ma lotion tonique, je trouve toujours un peu de « caca » maquillage ou autres sur mon coton. Ma peau serait-elle mal nettoyée ? Je pense que oui. Le maquillage, les peaux mortes, la pollution, j’avais envie d’une peau bien propre. J’avais un peu peur d’agresser mon visage avec une brosse. Il faut dire que j’ai une peau avec un sale caractère : peau mixte donc zone T pas très sympa, quelques boutons, une peau qui a tendance à rougir dès qu’on la frotte surtout sur le nez. Bref, c’est pas la joie. J’entendais beaucoup de bien sur cette éponge, alors pourquoi ne pas en faire un petit crash test?

Toute première fois, toute toute première fois

Je me suis lancée un soir, hop c’est parti, armée de mon nettoyant visage, … On peut utiliser l’éponge Konjac seule ou avec une goutte de notre nettoyant visage. Il faut passer l’éponge sous l’eau tiède pour que celle-ci, dur comme du béton, devienne toute moelleuse. On l’essore, on ajoute son produit ( « ou pas » tu vas me dire, c’est bien tu suis) et on passe l’éponge sur son visage en faisant des petits cercles. Et là, ça mousse, ça mousse, ça mousse. Je trouve que ça mousse même plus que lorsque je fais la même chose avec mes mimines. On n’hésite pas à insister sur la zone de la mort, la « zone T ». On rince son petit minois, on rince son éponge sous l’eau tiède et on la laisse pendre par sa petite ficelle pour la laisser sécher.

p_20160509_235640_1_1.jpg

Suite à ma première fois avec ma pote Konjac, je trouve que ma peau est toute douce, peut-être plus lumineuse et bien propre. Elle n’a pas trop rougi, je pense donc que l’éponge n’est pas trop agressive ! Mais c’est peut-être un coup de bol, j’ai peut-être une peau qui a la patate ce soir. Voyons ce qui se passe sur le long terme.

Après une semaine et plus :

Toujours aussi satisfaite. J’ai vraiment l’impression que mon visage est mieux nettoyé, ma peau est plus saine et plus douce. Ayant la peau mixte, j’avais un peu peur que ce nettoyage soit un peu trop agressif et qu’il stimule la production de sébum ou l’éruption de bouton, mais non, pas du tout. Pour ceux qui n’aiment pas trop les brosses visage, c’est une bonne alternative.

Et toi, quelle est ton rituel nettoyage visage ? Konjac ou pas ?

N’oublies pas de t’abonner en laissant ton mail, en haut dans la colonne de droite si tu veux être au courant des prochains Crashtests ou des concours. Tu peux aussi t’abonner à la page Facebook si tu préfères. A bientôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

Dis moi ce que tu en penses juste ici :D

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :