Akihabara

Voyage à Tokyo : Akihabara

Troisième destination lors de notre séjour à Tokyo, bienvenue à Akihabara ! Nous avions commencé notre journée par le charmant quartier de Yanaka. Ensuite, nous nous sommes baladés et nous avons bien mangé dans le parc Ueno et Ameya Yokocho. Il est temps pour nous de découvrir le quartier des geeks, des animés et des figurines.

Akihabara : Couleur et Électronique

Lorsqu’on arrive à Akihabara ou Akiba, on ne peut pas se tromper. Il y a de la couleur et du bruit partout ! Du rouge, du bleu, du jaune : les immeubles sont complètement bariolés de couleurs, ce qui est plutôt pratique pour repérer de loin certaines enseignes. Pour info, les clubs Sega sont de grandes tours rouges.

Ensuite, il y a du bruit partout et je ne parle pas des japonais qui sont plutôt très calmes. Publicité, clip vidéo, il y a de nombreux écrans un peu partout ce qui nous mets tout de suite dans l’ambiance.

Juste après la Seconde Guerre Mondiale, Akihabara est devenu le quartier de l’électronique. On y vendait des radios, des composants électroniques, des fils,… D’ailleurs il reste un passage renfermant pleins de boutiques vendant encore ce genre de produits entre deux buildings.

Akihabara

Akihabara

Akihabara

Maintenant ce n’est plus le cas et on y trouve d’autres produits. Akihabara, c’est le paradis des geeks dans le sens large. Contrairement à ce que l’on pouvait penser avant d’arriver, il n’y a pas tant de jeux vidéo que ça. Par contre, on y trouve énormément de produits dérivés d’Animés. Goodies, figurines, gachapons, bande originale,… 

Akihabara : le Club Sega

On s’est forcément arrêté à un club Sega pour toucher un peu de la manette. Il y en a deux à Akihabara, dont un qui est sur 7 ou 8 étages je crois ! Les premiers sont pour les machines UFO Catcher. Tu sais les tirettes à peluche comme dans nos foires. C’est hyper frustrant car on a vu pas mal de japonais réussir à en chopper mais nous on a vite abandonné. Ensuite on va retrouver les jeux de rythme ainsi que ceux de stratégie qui se jouent avec des vraies cartes. Il y avait tellement de jeux qu’on ne connaissait pas, c’était dingue.

Akihabara

Akihabara

 

Une partie coûte la plupart du temps 100Y ce qui n’est pas très cher (0.80 cts) mais attention ça peut partir trop vite. Monsieur A est assez calé jeux vidéo mais là je suis désolé de lui dire, il était battu à plate couture. Il a joué à Taiko no tatsujin et je trouvais qu’il s’en sortait plutôt bien mais c’était avant de voir les japonais à l’action ! C’est pas possible : ils doivent s’entraîner nuit et jours pour avoir ce niveau, non ?

Don Quijote 

« Don Don Don, Don Qui, Don Quijoteeee ! » Impossible de ne pas chanter la musique de ce magasin. Nous la connaissions avant d’aller au Japon grâce au jeu « Yakuza » (Ryū ga Gotoku). Don Quijote c’est une sorte de caverne d’Ali Baba à tous les prix. Envie de trouver des Kit Kat au thé matcha, saké ou Sakura ? Direction Don Quijote ! Envie de trouver des gadgets délirants ou des petits souvenirs rigolos ? C’est ici que vous trouverez votre bonheur. On trouve ce magasin dans tous les grands quartiers de Tokyo et celui d’Akihabara a un rayon Cosplay plutôt sympa.

Akihabara

Super Potato

Fan de jeux vidéo ? Il faut absolument faire un tour chez Super Potato. Pour le trouver il faut repérer la petite pancarte jaune au niveau du troisième étage et monter dans cet immeuble. La boutique comporte deux étages pour la vente et un dernier avec des bornes d’arcades. ici, c’est le temple du jeux vidéo rétro. Super Nintendo, Gameboy, Playstation : tu trouveras forcément ton bonheur. Monsieur A a craqué pour une Famicom : l’équivalent de notre NES européenne qu’on ne trouve qu’au Japon. Plus la console est complète (manettes, câbles, boite,…), plus elle sera vendue chère.

Akihabara

Yodobashi Camera-Akiba

C’est un énorme magasin d’électronique; C’est peut-être même l’un des plus connus du Japon. Il y a une dizaine d’étages dont un Food Court. A peine rentrés, on trouve l’endroit hallucinant ! Le rez de chaussé est dédié à la téléphonie mobile. Je n’avais jamais vu autant de rayons pour des coques de téléphones portables. Nous sommes ensuite montés voir les autres rayons. Nous avons adoré l’étage des jeux, que ce soit les jeux normaux avec des franchises plus ou moins connues chez nous, ou les jeux vidéos. Et surtout nous avons halluciné à l’étage des figurines et des maquettes. Des rayons entiers de robots à monter soi même, des trains, des voiturettes,… En plus, les prix sont assez raisonnables et les gens repartaient souvent avec plusieurs boites. 

A lire aussi : Une ballade à Ueno et Ameya Yokocho

Ce qu’on a remarqué : les jeux pc et les jeux Xbox n’ont pas la côte et ils sont pratiquement inexistants dans les rayonnages. De plus, ce n’est pas parce que le Japon semble plus technologique par rapport à nos pays européens que les prix sont ici moins chers. On a toujours ce cliché que le Japon est hyper hightech mais c’est comme partout : les gens n’ont pas tous des portables derniers cris, les maisons n’ont pas toutes des écrans 4k, etc…

Akihabara

Akihabara

Mandarake, Animate et maid café

N’oublies pas de passer chez Mandarake pour tout ce qui est figurine d’occasion. Besoin d’un manga ? Va donc faire un tour chez Animate, l’une des plus grandes librairies à Tokyo.

A Akihabara, tu trouveras énormément de maid café. D’ailleurs tu verras pas mal de maids donner des flyers en espérant faire venir les clients dans leurs cafés. Elles sont souvent habillées en écolière et elles nous donnaient froid avec leurs petites jupes alors qu’il faisait 10°C. On ne peut pas les prendre en photo et elles arrivaient toujours à esquiver nos vidéos même quand on filmait de loin. Nous n’avons pas testé les maids café ni les bars à chats d’ailleurs.

Akihabara : on a mangé quoi ?

Il commençait à faire froid et nos ventres gargouillaient très fort. On s’est donc mis en quête de nourritures ! Nous nous sommes arrêtés chez Katsuya.

C’est un fastfood japonais et le mot fastfood prend tout son sens ici : tu commandes, tu manges, et tu t’en vas ! Les clients mangent presque tous seuls et libèrent la place dès qu’ils ont fini. Le personnel ne parle pas anglais mais on se comprend assez facilement grâce aux grosses photos sur la carte. Bon, Monsieur A a commandé un bol de riz supplémentaire sans le savoir mais on avait très faim donc c’est passé. J’ai pris du porc tonkatsu avec une sauce au curry et du riz. Monsieur A lui, en plus de son bol de riz, a mangé un katsudon à base de crevette, de porc et d’œufs. Ce repas nous a fait beaucoup de bien et il ne nous a pas coûté cher : 11 ou 12€ à deux ! Si ça, c’est pas un bon plan !

Akihabara

Akihabara

Nous sommes ensuite rentrés à pied à travers les ruelles de Tokyo pour s’enthousiasmer devant les éclairages des différentes enseignes. Après 40 minutes de marche pour rentrer au ryokan, nous nous sommes écroulés sur nos futons… La suite de notre voyage va nous emmener dans des quartiers complètement différents : Marunouchi, Ginza, et Asakusa ! Rendez vous donc la semaine prochaine pour la suite de l’aventure au Japon !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 Comments

  • clichesdailleurs 13 juin 2017 at 14 h 57 min

    Bizarrement nous avons été un peu déçus d’Akihabara
    Mais le Japon reste reste notre plus beau voyage !
    La bise,
    Emilie

    Reply
  • Voyage à Tokyo : Marunouchi et Ginza. La journée Epic Fail 12 juin 2017 at 19 h 24 min

    […] A lire aussi : Un Après Midi à Akihabara […]

    Reply
  • Alexandra 31 mai 2017 at 11 h 24 min

    Merci pour ton article ! Une de mes amies a déménagé à Tokyo il y a un an et demi, et elle adore. J’ai qu’une hâte : avoir l’opportunité de la rejoindre pour découvrir le Japon ! Ton article me motive encore plus. Tu as du adoré ton voyage 🙂

    Reply
  • bibliblogueuse 31 mai 2017 at 11 h 17 min

    Je ne suis pas une fan de jeux mais j’avoue que quand je vois certains gars jouer comme des fous dans le quartier d’Akihabara, c’est impressionnant ! Ils vont à une allure ! Pour ce qui est du neko bar, je te déconseille : j’ai testé parce que je n’ai pas pu emmener mon chat au Japon et qu’il me manquait, mais ils sont blasés, à moitié endormis et ne ronronnent même pas ! Merci pour ton article !

    Reply
    • Melanie 31 mai 2017 at 11 h 21 min

      Bah pour les neko bar, je voulais pas voir 15 chats entassés dans un appart cela m’aurait fait mal au cœur.

      Reply
  • lescarnetsdunequadra 31 mai 2017 at 9 h 43 min

    Hello,

    J’ai adoré voyager avec ton article 😉

    Bisous et bonne journée,
    Christèle

    Reply

Dis moi ce que tu en penses juste ici :D

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :