Odaïba

Voyage à Tokyo : Odaïba et Tokyo Trick Art Museum

Nous continuons notre voyage à Tokyo, nous sommes au mois de mars, un vendredi. Après avoir passé notre matinée dans le marché de Tsukiji, à la Tokyo Tower et dans le cimetière des 47 Rônins, nous allons en direction d’Odaïba. Et ça tombe bien car nous serons là-bas à l’abris de toute cette flotte qui commence à tomber sur notre tête. Au programme, ballade dans les centres commerciaux et la découverte d’un « musée » fort rigolo, le Tokyo Trick Art Museum.

Rainbow Bridge et L’île d’Odaïba

Pour se rendre sur l’ile D’Odaïba, on doit prendre une sorte de tramway/train automatique qu’on peut chopper à diverses stations. Aux stations Shimbashi ou Shiodome, il faut prendre la ligne Yurikamome en direction de Toyosu. Ce qui est sympa, c’est que les rails se situent en hauteur dans la ville et qu’on passe entre les buildings avant de passer sur le Rainbow Bridge. Cela permet d’avoir une super vue de la ville, du pont et de l’île. Résultat : tout le monde se bat pour être à l’avant du monorail. 

Nous avons réussi à nous mettre devant mais pour ce qui est de la vue c’est pas trop ça. Avec toute la pluie, c’était… gris. Tant pis. Attention, le trajet coûte plus cher que les autres lignes donc prévoyez le coup. A l’arrivée, dans les stations Daiba ou Odaibakiahinkoen, tu trouveras des petits casiers pour y mettre tes sacs ou ton parapluie afin d’avoir les mains libres pour ton shopping. Nous avions acheté quelques souvenirs et nous étions ravis de pouvoir nous en délester quelques heures.

Odaïba

Odaïba, l’île artificielle de Tokyo

Odaïba est l’endroit idéal pour passer du bon temps en famille, entre amis ou en couple. Tu y trouveras forcément chaussure à ton pied comme on dit, tellement l’endroit regorge d’activités. 

Les centres commerciaux

Il y a de nombreux centres commerciaux avec des univers tout à fait différents. Il y a le Decks Tokyo Beach que nous avons fait. L’ambiance fait penser à un gros bateau de croisière. Mais il y a aussi l’Aqua City Odaiba, Palette Town et son Venus Fort avec sa déco « romaine ».

Nous avons seulement fait le Deck Tokyo Beach car avec le temps qu’il faisait, nous ne sommes pas beaucoup sortis du bâtiment. Il y avait toutes sortes de boutiques dont une qui proposait pleins de goodies autour des poulpes et des takoyakis. Trop mignon ! Il y a pas mal d’endroits où s’amuser, manger, etc…

La Plage

« Sur une plage abandonnée, coquillages et crustacées ». Coquillages et crustacés, je ne sais pas mais abandonnée, ce jour là c’est sur. Mon frère m’avait dit que c’était très agréable de s’y promener. Nous sommes sortis du centre commercial histoire de tâter le terrain. Entre les bourrasques, la pluie et le froid, nous avons laissé tomber. Mais il y a une plage qui donne face à la skyline de Tokyo et du Rainbow Bridge.

L’Oedo Onsen Monogatari 

Cet Onsen est assez connu dans toute la ville de Tokyo car c’est presque un petit village à lui tout seul. C’est une sorte de parc à thèmes mais avec des bains chauds. Il y a une reconstitution d’un village de la période Edo. On peut donc prendre un bain, mais aussi manger ou se promener dans les jardins japonais.

On trouve aussi à Odaïba le Tokyo Mega Web (le plus grand salon d’exposition de voitures au monde), diverses musées, une grande roue, une statue de Gundam en taille réelle, le bâtiment de Fuji TV, le Tokyo Rinkai Disaster Prevention Park, etc…

Odaïba

Odaïba

Odaïba

Le Tokyo Trick Art Museum : Rigolade assurée !

Après avoir parcouru les boutiques, mangé une glace, tenté de combattre la pluie en vain, nous avons voulu faire une activité. Pour faire plaisir à Monsieur A, nous avons voulu faire un tour au Sega Joypolis. A peine arrivés, nous avons vu le monde qui faisait la queue pour payer l’entrée. On a de suite abandonné. Faire la queue pour ensuite refaire la queue une heure pour 5 minutes d’attraction, non merci.

A lire aussi : Marché de Tsukiji et Tokyo Tower

Nous nous sommes alors dirigés vers le Tokyo Trick Art Museum sur les conseils de mon frère. Ce n’est pas vraiment un musée mais plus une sorte de maison des illusions optiques. Tout le long du parcours, nous trouvons différents tableaux, différentes scènes et suivant l’endroit où l’on se place, nous rentrons dans le décor.

C’est pas très facile à expliquer mais je peux vous dire qu’on a beaucoup rit de nous mais aussi des autres. C’est assez sympa, on se demande mutuellement de nous prendre en photo pour sauvegarder des moments totalement grotesques, drôles ou bizarres. Je ne me rappelle plus du prix mais ce n’était pas excessif et nous sommes restés une bonne heure et demi.

Odaïba

Odaïba

Odaïba

Odaïba

Odaïba

Odaïba

 

Manger un burger à Kua’Aina

Nous avons fini notre journée à Kua’Aina. J’avais entendu beaucoup de bien de cette franchise de burger Hawaien. Premier bon point, la vue est juste sublime. Nous mangeons devant la statue de la Liberté de Tokyo, le Rainbow Bridge et la Skyline de Tokyo. Que demander de plus pour finir la journée ? 

Nous avons pris deux burgers différents : un BBQ et un Bacon Burger. Tous les deux sont accompagnés de frites et de oignons rings. Nous avons dévoré notre repas, c’était vraiment très bon et de bonne qualité même si ce n’est pas le meilleur au monde. Le point négatif : la note est de 3080 Y, c’est un peu cher par rapport à tout ce qu’on a pu manger au Japon pour le moment.

Odaïba

Odaïba

Odaïba

Odaïba

C’est sous la pluie encore une fois que nous rentrons nous coucher dans notre ryokan. Le lendemain sera notre dernière journée à Tokyo avant d’aller vers une nouvelle ville : Kyoto. Au programme de cette ultime journée : kimono, shamisen et dernière balade. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Dis moi ce que tu en penses juste ici :D

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :