Kinkaku-ji

Voyage à Kyoto : Kinkaku-ji, Nijo et le marché de Nishiki

Nous voilà enfin à Kyoto ! Après une belle semaine à Tokyo, nous avons pris le Shinkansen et nous arrivons dans cette ville d’un tout autre charme. Nous y resterons quelques jours avant de repartir pour la France. Pour cette première journée à Kyoto, direction le fameux Kinkaku-ji, le Pavillon d’Or.

Avant le Kinkaju-ji, l’arrivée à Kyoto

Je ne peux pas parler de notre première journée à Kyoto, du Kinkaju-ji (le Pavillon d’Or), tout ça, sans vous parler du voyage. Nous avons pris le Shinkansen le dimanche à 12h05. Pas 12h04 ni 12h06, le train part toujours à l’heure au Japon. Le Shinkansen, c’est juste génial ! C’est calme, ça va vite, c’est propre et une gentille dame passe avec un chariot pour les petites faims.

Nous, nous avions prévu le coup. Nous nous sommes achetés des bentos directement dans la gare. Au menu : Karaage de poulet, du riz, et des légumes. Nous avions pris nos places sur le côté droit histoire de voir le Mont Fuji. On a eu beau scruter le paysage, nous ne l’avons pas vu… Ce coquin a dû encore se cacher entre les nuages.

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Air Bnb et petit frère

Une fois sur place, nous avons pris le métro avec notre carte Suica que nous avions acheté à Tokyo. Nous avions réservé un air Bnb juste après le château Nijo : pas très loin du centre mais avec une bonne demi heure de marche tout de même.

Alors, on ne va pas passer par quatre chemins. Notre Air Bnb était franchement pas terrible. Nous étions dans une maison avec quatre chambres : deux occupées par des japonais et deux autres pour les touristes. Nous n’avions pas vu que l’appartement était juste à côté d’une voie de train… Cette espèce d’auberge espagnole n’était vraiment pas très bien entretenue. Les gens n’avaient aucun respect pour le sommeil des autres ( porte qui claque, gens qui courent dans les escaliers…). Heureusement qu’on y était que pour dormir.

A lire aussi : Notre séjour à Tokyo ( par jour et quartier )

Le soir nous avons rejoint mon petit frère et sa femme. Celui-ci vit aux États Unis depuis un an et par chance, il allait lui aussi au Japon à la même période. Nous avons dîné tous ensemble chez Gyoza Ohsho où nous avons dégusté des gyozas. On s’est tellement régalé qu’on y retournera avant notre départ. Voulant continuer notre discussion et ne sachant où aller un dimanche, nous avons fini dans un Mcdo pour se raconter nos récits de voyages. 

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Le Kinkaju-ji ou Pavillon d’Or : se lever tôt pour une belle récompense

Après un court sommeil (merci le train), nous nous levons de bonne heure pour aller au Pavillon d’Or. Nous allons y aller à pied et nous avons une bonne trotte à faire. Je ne voulais pas me prendre la tête avec les bus, et les deux seules lignes de métro n’y mènent pas. De plus, j’aime me promener dans la rue et découvrir des choses inattendues. Et c’est ce qu’il va arriver. 

Matsuri au Hirano Jinja

Sur la route du Pavillon d’Or, nous voyons comme l’entrée d’un parc. A l’intérieur, pleins de petits stands en train d’être préparés ! Un matsuri (festival), chouette ! Nous y faisons un tour même si tout est encore en préparation et à la fin du chemin nous tombons sur un temple, Hirano Jinja. Ici se déroule l’un des plus anciens festivals de la ville de Kyoto en l’honneur des cerisiers en fleur et justement nous y sommes. D’ailleurs les « Ema » (plaquette en bois où l’on marque des prières ou des vœux) de ce temple ont comme symbole la fleur de cerisier. 

Nous y reviendront plus tard sur le chemin du retour car nous avons encore de la route.

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji, enfin

Nous arrivons enfin sur site vers 10h30 sous un beau soleil et déjà il y a énormément de monde. Si tu tiens à voir ce site, viens de bonne heure car il y a beaucoup de bus de touristes, de quoi briser le charme mystique de l’endroit.

Nous marchons alors dans le parc, payons notre droit d’entrée et bam, il est là devant nous, le beau pavillon d’or. Enfin, je le vois mieux une fois que je me suis faufilé entre les touristes se prenant en selfie. 

Le Pavillon d’Or est juste sublime ! Le toit du bâtiment est surmonté par un phénix qui comme ce pavillon qui a déjà brûlé, renaît de ses cendres. Les feuilles d’or du Kinkaku-ji reflètent tellement le soleil qu’il est presque difficile de le fixer sans être éblouie. Après quelques photos, nous continuons notre marche dans le joli parc. Près d’un temple, j’achète enfin un « Ema » pour rejoindre mes souvenirs. 

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

 

Le Ryoan-ji

En sortant du Pavillon d’Or, descends la route vers le sud et dirige toi vers le Ryoan-ji. Ne t’inquiète pas tout est bien indiqué et tu en as pour 20 minutes de marche. Ce temple est bien plus paisible que le Kinkaju-ji et ce calme fut juste très apaisant. Et c’est normal puisque c’est un temple zen. Tu pourras y voir le célèbre jardin de pierre, un chef d’œuvre de la culture zen. Le jardin est juste magnifique avec son grand étang, son petit pont et ses carpes Koï.

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Nijo-jo, le chateau de Kyoto

Nous prenons ensuite la marche à revers. Nous faisons halte au matsuri comme prévu et nous mangeons une brochette de viande qui est succulente : tellement tendre et juteuse, un délice. Après le Kinkaju-ji et le Ryon-ji, nous allons voir un autre site très connu de Kyoto, à savoir le Château Nijo.

Le Nijo-jo se trouve au cœur de la ville et on peut y accéder grâce au métro tout près. Nijo-jo est l’ancienne résidence du shogunat Tokugawa.  Il est entouré de grandes douves et la porte principale, Kara-Mon, est sublime avec ses hérons en bas-relief.

A l’intérieur du château, on découvre des salles différentes qui ont toutes des thèmes différents. Sur les murs, on y voit des hérons, des paons, des tigres,… Le sol chante sous nos pas : c’est le fameux plancher rossignol qui informe tout le palais de l’arrivée d’un visiteur. Malheureusement, on ne peut pas prendre de photos donc je ne peux pas partager cela avec toi.

Ensuite, la ballade continue dans les jardins japonais aux abords du palais Honmaru, le château défensif. J’ai fini ma promenade par une dégustation de saké ! Pas mal celui aromatisé au Yuzu.

Kinkaku-ji 

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Le marché Nishiki  

Nous avons ensuite marché vers le sud de Kyoto vers une nouvelle destination. Eh oui, on marche bien ! Après le Kinkaku-ji et le Nijo-jo, on va faire une ballade au marché de Nishiki où l’on va pouvoir grignoter des petits trucs. Une fois encore, il y a énormément de monde en cette fin d’après midi. On joue un peu des coudes dans cette grande allée. On y trouve du poisson, des épices, des sucreries, des gâteaux,… Il y a des trucs qui par contre ne me donnent pas envie : voir cette jeune japonaise croquer goulûment dans son calamar sur bâtonnet, berk berk berk ! Pas assez courageuse pour tenter l’expérience même si les brochettes de minis pieuvres sont trop mignonnes.

Par contre nous avons gouté à une sorte de croquette pannée au chocolat, des sashimis tout frais, une omelette roulée, et une sorte de palet à l’oignon et à la crevette bien gras ! On n’avait quasi rien mangé de la journée, nous voilà rassasiés !

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Ponto-cho

Au bout du marché, tu tomberas sur un sanctuaire Shinto, Nishiki Tenman-gù qui permet d’obtenir un peu de calme. Nous avons fini la journée en nous baladant dans les rues commerçantes et dans le quartier de Ponto-cho le long de la rivière Kamo. Apparemment, on pourrait y apercevoir des geishas. Tout ce que l’on a pu voir, ce sont des restaurants bien au dessus de notre budget. Mais ce fut un plaisir de se promener dans ces rues étroites et traditionnelles de Kyoto. 

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Kinkaku-ji

Nous sommes ensuite rentrés car il faut bien le dire, on a vraiment beaucoup marché… Nous serons à Kyoto seulement quelques jours et nous n’avons pas envie d’en perdre une miette. Après toutes ces merveilles (ahh le Kinkaku-ji !!), nous irons dans un nouveau quartier, Gion et nous découvrirons pleins d’autres sites fabuleux.

N’hésites pas à t’inscrire à la Newsletter pour être informé des nouveautés ( carnet de voyage, cuisine du Monde, etc…) 

Rendez-vous sur Hellocoton !

8 Comments

  • Catherine 3 septembre 2017 at 10 h 23 min

    Parfaite 1ère visite de kyoto. ..il me tarde !!! Quand tu mes des mots en japonais ,peut on les traduire ?? 😊 ou pas ??

    Reply
  • Nestah | The Green Mousse 1 septembre 2017 at 14 h 11 min

    Je rêve de connaître le Japon…

    Reply
  • lescarnetsdunequadra 31 août 2017 at 16 h 01 min

    Quel joli reportage… Ton article donne vraiment envie de visiter…
    Les photos sont magnifiques,

    Bises et bonne après-midi,

    Christèle

    Reply
    • Melanie 1 septembre 2017 at 11 h 59 min

      Merci beaucoup

      Reply
  • VicVic 30 août 2017 at 11 h 37 min

    WOOOW! Qu’est ce que je reverais d’y aller! Cela a l’air vraiment génial!

    Reply
    • Melanie 1 septembre 2017 at 12 h 00 min

      Je te souhaite d’y aller un jour c’est genial

      Reply
  • Sylvain Lechair 29 août 2017 at 16 h 20 min

    Et voici un voyage que j’aimerai faire. Cet article et bien d’autres sur ce blog qui se laisse très agréablement lire sont un régal. Abonné et reblogué !

    Reply
    • Melanie 1 septembre 2017 at 14 h 11 min

      Merci pour tes compliments. je te souhaite de faire ce voyage un jour. C’est magique

      Reply

Dis moi ce que tu en penses juste ici :D

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :