Une ballade dans les cimetières dormants de Caen

L’automne étant là, il n’y a pas de meilleurs moments pour se promener dans des lieux boisés. Les feuilles se parent de mille couleurs et c’est un spectacle unique, différent chaque jour et chaque année. Alors, si on faisait une ballade dans les cimetières dormants de Caen ?

Une balade dans les cimetières dormants de Caen : c’est quoi cette idée !

J’aime les balades dans les cimetières. Rassures toi, rien de morbide là dedans, je ne viens pas à minuit faire du spiritisme dans le cimetière des Quatre Nations chaque pleine lune.

Je trouve que les cimetières sont un indice sur la société qui les a créés. Lors de mes différents voyages, j’arrive toujours à un moment donné dans un lieu de culte ou un cimetière.

Je pense qu’on s’occupe de nos morts comme on s’occupe des vivants. C’est en observant les cimetières qu’on s’en rend bien compte. En Iran, les femmes n’ont pas le droit à leurs photos sur la tombe. Au Japon, les tombes sont presque toutes identiques. Seul les inscriptions et le kami (symbole de leur famille) sont différents. En Pologne, j’ai pu découvrir d’anciens cimetières juifs dont certains murs sont faits des restants de tombes profanées par les nazis. Et j’en suis arrivée à une conclusion : il y a autant de cimetières différents qu’il y a de sociétés, de façon de vivre, de mode de pensée différentes.

Les cimetières dormants, c’est quoi ça ?

Les cimetières dormant sont des lieux qui ne sont plus utilisés par la ville. Seules les familles des défunts déjà enterrés en ces lieux peuvent demander à y demeurer eux aussi puisqu’on y trouve des concessions acquises à perpétuité.

La Nature y reprend alors ses droits. Ce sont des lieux extrêmement calmes où se promènent les chats errants. Ces endroits bucoliques existent encore car la ville de Caen a décidé de les préserver et de les entretenir car les cimetières dormants font partis du patrimoine de la ville, et aussi car celle ci n’a aucun droit sur les concessions.

On en compte six dans toute la ville : le cimetière des Quatre Nations, le cimetière de l’université, le cimetière Saint-Nicolas, le cimetière Saint-Pierre, le cimetière St Ouen et enfin le cimetière Saint-Jean.

Les cimetières dormants de Caen : les poumons verts de la ville

Ces cimetières sont de vrais petits poumons verts. La nature a repris ses droits : les arbres permettent une balade à l’ombre, la mousse fait disparaître les pierres tombales, les racines sortent du sol et recouvrent les chemins… L’automne, les feuilles virent de toutes les couleurs : rouge, jaune, ocre; et l’hiver, le houx colore ce monde grâce à ses fruits rouges.

Pendant que le soleil décline au fil des heures, les petits animaux font leurs vies, les oiseaux gazouillent et font leurs nids, et les chats errants, eux, attendent que les habitants du quartier viennent leur donner quelques croquettes ou de la pâté. Si tu as de la chance, tu pourras même apercevoir quelques lapins.

Entre tous ces arbres se trouvent des tombes plus au moins anciennes. Il y a même certaines sépultures qui appartiennent à des personnages illustres comme Arcisse de Caumont, George Brummel ou encore le véritable « Monsieur Loyal ».

Les Quatre Nations

Chaque cimetière dormant a sa personnalité, son propre intérêt. D’ailleurs, chaque promeneur a sa préférence et personnellement, celui des Quatre Nations est mon préféré ! Il est caché à la vue de tous, derrière un haut mur en pierre près du Jardin des Plantes. Plus aucun bruit de moteurs ou de passants, on est presque coupé du monde…

Pour moi, les meilleurs moments pour se balader dans le cimetière des Quatre Nations sont en fin de journée et en Automne. Je suis une accro à cette saison à cause de l’odeur des feuilles humides qui jonchent le sol. L’Automne a cette odeur si particulière qui me donne envie de manger une tarte aux pommes et de boire un chocolat chaud à la cannelle !

Et si par chance il neige cet hiver, ce qui n’arrive pas tous les ans, je t’invite à aller y faire un tour très tôt le matin pour marcher dans la neige immaculée.

J’espère que j’ai pu te faire découvrir ces petits trésors cachés ! J’aime découvrir cette ville si particulière qu’est Caen. Surtout quand on sait qu’elle a été fortement touchée par les bombardements de la Seconde Guerre Mondiale… Si jamais tu connaissais déjà les cimetières dormants de Caen, lequel est ton préféré ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :