Bakou est une ville de contraste. De loin, les Flames Tower, chef d’oeuvre d’architecture moderne dominent la ville. Elles veillent sur le vieux centre ville, Icheri Sheher. Entouré de remparts, cet endroit est comme un retour en arrière dans le temps. Je vous emmène à Icheri Sheher, vieille ville de Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan.

Icheri Sheher, la vieille ville de Bakou

Se promener dans la vieille ville de Bakou, Icheri Sheher (İçərişəhər), c’est voyager dans le temps. C’est le temps de la Route de la Soie, de son commerce, de ses caravaniers et des caravansérails. C’est ici que la ville fut fondée, que les Shahs de Shirvan ont régné, à l’intérieur des murailles. A partir de la fin du XIXe siècle, avec le boom du pétrolier, Bakou a commencé à se développer au delà des murs ocres de la vieille ville.

Se promener dans Icheri Sheher, c’est trouver un moment de calme à travers la vie tumultueuse de Bakou, de sa circulation dense et de ses nouveaux buildings de verre. Vous remarquerez que vous vous trouvez dans l’un des endroits les plus touristiques de la ville. On vous proposera, en vous apostrophant en russe la plupart du temps, les services d’un guide ou une excursion en dehors de la ville. Vous trouverez aussi de nombreuses boutiques de souvenirs, d’antiquaires, de vendeurs de tapis et de jolis restaurants.

On ne peut que tomber sous le charme de cette ville-musée, de ses murs en pierres calcaires ocres, de ses ruelles où sèche le linge, et de ses loggias en bois. A chaque coin de rue, on tombe sur de jolies petites places ou sur les minarets d’une mosquée. C’est un vrai labyrinthe plein de surprises ! Icheri Sheher est le premier lieu en Azerbaïdjan à être classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

Que voir dans Icheri Sheher

Les Mosquées

Icheri Sheher possède plusieurs mosquées disséminées un peu partout. Vous en trouverez forcement une, au détour d’une ruelle. Beaucoup sont encore en fonction et ne se visitent pas. Demandez toujours l’autorisation avant d’y entrer en tant que touriste ou pour prendre des photos.

  • La Mosquée du Vendredi : La plus connue du centre historique. Cette mosquée réservée aux hommes possède un portail magnifique, couvert d’inscriptions du Coran.
  • Mosquée Mohammed : C’est la plus ancienne de la vieille ville (XIe siècle). Elle a subi quelques dégâts (qu’on remarque sur le minaret) lors de l’attaque des russes en 1723. Mais c’est depuis ce minaret que les fidèles sont appelés à la prière.
  • la Mosquée Ashur
  • Mosquée Ali-Hazrat
  • La Mosquée Baylar

Les Caravansérails

Il y a plusieurs caravansérails dans Icheri Sheher derrière de hauts murs et des petites portes en bois. Les caravansérails étaient comme des hôtels fortifiés pour les caravanes et les marchands. On y trouvait des chambres, des écuries, des enclos pour les bêtes, ainsi qu’un lieu de vie pour manger. Les caravansérails de la vieille ville sont le Caravansérail du Khan, le Caravansérail Boukhara et le Caranvansérail Multani.

Le Caravansérail Boukhara et Multani se trouvent l’un en face de l’autre. Le Boukhara était destiné aux caravansérails et aux voyageurs d’Asie. Le Multani, qui tient son nom d’une ville se trouvant actuellement au Pakistan, accueillait les voyageurs venant d’Inde. On dit que certains de ces voyageurs, zoroastriens, auraient participé à la construction d’Ateshgah, un temple du feu en dehors de la ville.

Ces deux caravansérails sont désormais deux restaurants. Lors de notre passage, les deux établissements étaient fermés pour rénovations, selon les locaux. Nous n’avons donc pas pu les visiter mais nous avons pu apercevoir les cours intérieures vu du haut lorsque nous étions au sommet de la Tour de la Vierge. Selon les différents avis, la nourriture qui y est servie n’est pas la meilleure de la ville mais le cadre donnerait un charme sans pareil à un repas. Sachez que normalement, on peut demander à visiter les cours en dehors des heures de repas. Mais comme je vous l’ai dit, nous n’avons pas pu le vérifier.

Icheri Sheher Bakou

Le Palais des Shahs Shirvan

C’est surement l’endroit qu’il ne faut pas rater ! Le Palais des Shahs de Shirvan se trouve derrière de gros murs épais et on y trouve toute une série de bâtiments. Au XVe siècle, la dynastie des Shirvanshah vivait à l’origine à Shamakhi mais à la suite d’un tremblement de terre dévastateur, la famille transféra la capitale à Bakou, dans Icheri Sheher. On a que peu d’éléments sur sa construction. Après la chute des Shirvanshah, le palais resta inhabité et il servit ensuite d’entrepôt lors de l’occupation russe.

à lire aussi : Lahij, village perdu dans le Caucase

Vous entrerez d’abord dans une petite cour qui a vue sur la ville et les Flames Tower. Lors de notre visite, les arbres commençaient à voir leurs fleurs éclore, ce qui donnait un charme fou à la cour. Prenez la porte à gauche de la majestueuse entrée pour arriver dans le Divankhana. La cour est entourée d’arches et en son centre, se trouve une rotonde octogonale. Le portail est richement ouvragé et d’une grande délicatesse, comparé à la grande porte sobre du palais principal. Dans celui-ci vous trouverez quelques objets du quotidien, des bijoux, des tenues,…

Vous trouverez au niveau inférieur, sous la cour, la Mosquée du Shah ainsi que le Mausolée de Seyyid Yahya Bakouvi. Juste à coté se situe les ruines du ancien hammam du palais.

Le Musée des Livres Miniatures

Ce petit musée ou plutôt cette énorme collection de minis livres se trouve juste à coté de l’entrée du Palais des Shahs Shirvan, dans une petite rue. C’est plus un endroit curieux qu’un lieu incontournable. Je vous propose d’y aller pour se rendre compte de la passion de Zarifa Salahova qui collectionne les mini-livres depuis presque 30 ans. Vous verrez alors 3600 des 4300 livres de la collection de cette femme en exposition.

Tour de la Vierge , symbole d’Icheri Sheher (Qiz Qalasi)

La Tour de la Vierge est le symbole bien mystérieux de la ville. En effet, on ne sait depuis combien de temps la Tour fut construite, si ce n’est qu’une partie de celle ci fut construite pendant l’ère préislamique. Elle fut aussi un phare au XVIIIe et XIXe siècle. C’est désormais un musée et l’édifice est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

De nombreuses légendes existent pour expliquer le nom de la tour, Qiz Qalasi. Qiz Qalasi veut dire “Tour de la Vierge” et c’est un nom qu’on trouve régulièrement dans le monde turcophone pour des tours qui n’ont jamais été prises par l’ennemi. Mais pour certains, ce nom aurait une autre signification : le Shah aurait voulu épouser une jeune fille. Celle-ci, voulant trouver un échappatoire, aurait demandé à ce qu’on lui érige une tour. Une fois la tour construite, elle se serait jetée de son sommet.

Les Hammams

Il y a de nombreux hammams dans tous les recoins de la ville dont certains sont encore en activité. Vous ne savez pas où les trouver ? Prenez un peu de hauteur et cherchez les dômes sur les toits. Un des anciens hammams, en face de la Tour de la Vierge, abrite désormais un magasin d’artisanat soutenu par l’état : poupées, boites, céramiques,…

L‘Hammam Aga Mikayil, au nord, est toujours en fonction. D’ailleurs, Monsieur A, a été invité à entrer à l’intérieur alors qu’on observait la façade. Je n’ai pas pu le suivre car c’était les jours des Messieurs. D’après les propos de Monsieur A., l’intérieur était très joliment décoré et les gens très sympathiques. Il s’est d’ailleurs retrouvé bras dessus bras dessous avec un homme en serviette posant pour une photo ! Les jours pour les femmes sont le lundi et vendredi, le reste de la semaine est dédié aux hommes.

On a beaucoup aimé se perdre dans les petites rues de Icheri Sheher, loin de toute l’effervescence de Bakou, à deux semaines du Grand Prix de Formule 1. Si vous êtes en recherche de souvenirs de voyage, vous trouverez bien un petit quelque chose ici, dans l’une des nombreuses boutiques de la vieille ville. Dans un prochain article, je partagerai avec vous nos bonnes adresses pour manger ou prendre le thé dans le centre de Bakou.

Tes impressions, tes commentaires juste ici :

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :