Le Mont St Michel est surement le lieu le plus connu de toute la Normandie. Tellement reconnu qu’il peut presque faire peur. Il est vrai qu’il y a toujours foule sur le rocher. En tant que Normande, je vais vous donner mes conseils pour savoir comment visiter le Mont St Michel le plus sereinement possible.

Le Mont St Michel : la merveille de l’Occident

Avant toute chose, parlons un peu de l’histoire de ce rocher. Le Mont St Michel est le fruit d’une vision, celle de l’évêque d’Avranches en 708. L’archange saint Michel ordonna à notre homme de foi la construction d’une église sur ce mont. L’archange saint Michel, c’est qui ? C’est juste le Saint Patron de la Normandie qu’on représente souvent en train de terrasser un dragon. Je vous arrête tout de suite, ma jolie région n’a pas inspiré l’histoire de Game of Thrones, aucun squelette de dragon n’a été trouvé sur ces terres !

Les travaux se firent et quelques fidèles vinrent dans la modeste chapelle, ce fut alors les débuts des fameux pèlerinages. Le lieu commença à prendre de l’importance quand le duc de Normandie y installa une communauté de moines bénédictins au Xe siècle. Ceux-ci vont, entre autres, construire la magnifique abbaye que nous pouvons admirer de nos jours.

Mais, au fil des années et des siècles, la fonction du rocher a changé de nombreuses fois. Ce lieu de pèlerinage et de prière fut carrément transformé en une vraie forteresse. Lors de la guerre de 100 ans, on rajouta des constructions militaires pour protéger le Mont qui se transforma en cité impénétrable. Je peux vous assurer que les anglais en ont bavé ! A la Révolution et pendant l’Empire, les hommes de foi sont tous chassés et le Mont Saint Michel devient alors une prison. Fini messes liturgiques, bonjours geôles et cris de détenus.

Heureusement, à la fin du XIXe siècle, le Mont est classé Monument Historique et des grands travaux de restaurations ont alors lieu pour lui redonner une santé et aussi accueillir ses premiers visiteurs. Les religieux y reprennent leur place : d’abord les bénédictins, puis la Fraternité Monastique de Jérusalem.

normandie-comment-visiter-mont-st-michel

Le Mont St Michel de nos jours

De nos jours, nous pouvons visiter quasiment la totalité du Mont que ce soit les remparts, l’abbaye, les rues,… Chaque année, des milliers de touristes viennent de Normandie mais aussi des quatre coins du globe pour visiter la Merveille de l’Occident. Certains diront que le Mont a perdu un peu de son âme… Il est vrai que le lieu est devenu un magasin géant de souvenirs « made in China » plutôt qu’un lieu de repos et de recueillement. Je suis la première à le penser mais je suis aussi la première à m’extasier dès que je vois le Mont St Michel apparaître au loin, dans la baie, comme lors de mon excursion à la Pointe du Grouin en Bretagne. Alors malgré la foule, je prends toujours plaisir à découvrir son architecture, sa baie, et son histoire. Quand il s’agit de ma Normandie, je suis un brin chauvine !

Bretagne Saint Malo Cancale vu sur le Mont depuis la Pointe du Grouin

Comment visiter le Mont St Michel : venir dans la baie du Mont.

Pour venir voir la Merveille, plusieurs moyens sont à disposition. Mon premier conseil pour savoir comment visiter le Mont Saint Michel sera de savoir lire les coefficients des marées. On pense souvent que le mont est une île, ce qui est le cas lors des fortes marées qui surviennent quelques fois par an. Dans ces moments-là, la mer entoure complètement le Mont et il vous sera peut-être interdit d’accès pour des questions de sécurité.

Prendre le train

Vous pouvez prendre le train jusqu’au Mont St Michel, ou presque. C’est une solution qui peut-être pratique à bien des niveaux, comme pour ne pas payer de parking par exemple. Mais sachez que vous aurez bien plus de difficultés à vous déplacer dans la baie.

  • Depuis Paris-Montparnasse jusqu’à Villedieu-les-Poêles. La correspondance se fera ensuite en bus jusqu’au parking visiteur du Mont.
  • Depuis Paris-Montparnasse jusqu’à Rennes en TGV. Prendre ensuite un Ter de Rennes à Pontorson puis le bus, ou la correspondance direct en bus Rennes-Le Mont.
  • Depuis Paris-Montparnasse jusquà Dol de Bretagne puis correspondance direct en bus jusqu’au parking visiteur.
  • Depuis Paris St-Lazare jusqu’à Caen. Puis prendre un Ter jusqu’à Pontorson ou un bus qui pourra vous emmener au Mont.
normandie-comment-visiter-mont-st-michel Vue depuis le parking

Venir en voiture

Pour accéder au Mont St Michel en voiture, il vous faudra surement venir par l’A84 qui va de Rennes à Caen. Comme quoi, Normands et Bretons s’entendent un peu, vu qu’une autoroute les relient. Vous remarquerez que je n’ai fait aucune allusion sur l’appartenance régionale de notre mont par respect pour mes voisins (même si ça me démange un peu…). Vous pouvez suivre la direction Pontorson mais vous verrez que le Mont St Michel est directement indiqué sur les panneaux de direction.

Depuis 2015, un pont a remplacé l’ancienne digue qui empêchait l’eau de circuler autour du mont. Je me rappelle encore, lorsque j’étais enfant, que nous garions la voiture vraiment au pied du Mont. Ce n’est désormais plus possible. Vous devrez vous garer à 3 kilomètres en amont.

Le Parking

Le nouveau parking, depuis 2015, se trouve à un peu plus de trois kilomètres du Mont St Michel. Son prix (pour une voiture) va de 9,10€ à 14€ suivant la saison et cela pour 24h. Il existe un tarif soirée (de 19h à 01h) de 4,60€ (prix 2020).

A partir de ce parking, différentes solutions s’offrent à vous : Soit vous décidez de vous échauffer les mollets pour gravir toutes les marches du Mont et donc vous partez à pied. 3 parcours sont alors possibles : la « Lisière« , les « Berges du Couesnon » ou « le Mont St Michel« . Sachez qu’il vous faudra environ 50 minutes en vitesse « pas de violence, c’est les vacances » pour arriver à destination.

Vous pouvez aussi prendre la navette gratuite qui s’appelle « Le Passeur ». Elle vous emmène au pied du site en 12 minutes environ. Si vous voulez donner un charme équin à votre arrivée, vous pouvez prendre la navette hippomobile. Tirée par deux chevaux de trait, cette solution payante ravira surtout les enfants.

En vélo ?

Vous pouvez venir de Paris au Mont St Michel en vélo en empruntant la Veloscénie. Cet itinéraire de 450 km relie Notre Dame de Paris à notre site normand. Vous pourrez ensuite laisser votre vélo dans l’une des trois zones de stationnement gratuites au niveau des parkings

Et si on venait à pied…

Vous pouvez venir à pied du parking jusqu’au Mont St Michel. Par contre, gardez vous de vouloir traverser par vous même la baie tel un pèlerin d’autrefois. La baie, malgré sa beauté, est un environnement dangereux et hostile. Si vraiment cela est votre souhait, vous devrez vous rapprocher de guides agréés qui sauront vous emmener entre cours d’eau et sables mouvants.

Comment visiter le Mont St Michel et l’avoir rien qu’à soi ?

Désolé de vous décevoir mais il vous sera très difficile de visiter le Mont St Michel seul(e) ! Même pour nous, Normands, cela est quasi impossible. Ne soyez pas surpris, je vous l’ai déjà dit un peu plus haut, il y a foule. Tout le temps, tous les jours… Le Mont St Michel attire environ 2,5 millions de visiteurs par an ce qui en fait le troisième site le plus visité d’Europe. Une fois dans les remparts, il faut parfois se frayer un chemin à travers la masse pour sortir de la Grande Rue. Surtout que la Mère Poulard et sa fameuse omelette se trouve presque à l’entrée. Je n’aurais jamais pensé avant de l’avoir vu, que la réalisation d’une simple omelette en direct pouvait rameuter une bonne trentaine de spectateurs… Je peux vous assurer que ça n’arrive pas dans ma cuisine !

Quelques conseils pour éviter (un peu) les gros jours d’affluence

  • On évite les jours fériés et les grands weekends : bannissez surtout les ponts de mai, le 15 août,… Allez plutôt du coté de Granville ou d’Avranches, mais pas au Mont si vous ne voulez pas être pressé(e)s comme un citron.
  • Le charme de la Basse Saison : visiter le Mont St Michel en Automne et même en Hiver est une expérience. Il fera un peu plus froid, mais l’ambiance est tout à fait différente. Évitez tout de même les vacances de Noël, de Pâques et de la Toussaint.
  • Venir tôt ou tard : le Mont ne ferme pas ses portes le soir et l’entrée est ouverte 24h/24h, car c’est une ville avant d’être un site touristique. D’ailleurs, sachez que le Mont est habité par une dizaine de riverains et par une douzaine de moines. Les navettes finissent leur rotation à minuit pour reprendre dès 7h au petit matin. A ces heures-là, il y encore peu de monde dans les rues et vous pourrez profiter du calme avant la tempête.
  • Dormir sur place : vous pouvez dormir sur le Mont St Michel en réservant une chambre d’hôtel. Sachez toutefois qu’il faudra vous y prendre bien en avance et que les prix des chambres ont tendance à faire réfléchir à deux fois.

Découvrez d’autres destinations en Normandie

Comment visiter le Mont St Michel et ne rien manquer ?

L’Abbaye

On vous conseille de commencer votre visite en montant directement vers l’Abbaye si vous arrivez tôt le matin. Sinon, allez y en fin de journée, vous aurez surement moins de temps d’attente pour y entrer.

Que vous soyez croyant ou non, vous serez sous le charme de l’édifice : la beauté du cloître contraste avec l’oppressante crypte des gros piliers. Tout en démesure, en magnificence et en puissance, l’Abbaye vous provoquera forcément un petit quelque chose. En haut du Mont, vous aurez une vue imprenable sur toute la baie et vous pourrez regarder la course des ombres des nuages sur le sable. Prenez le temps de faire la visite commentée : c’est gratuit et très enrichissant.

Abbaye ouverte de 9h à 19h (haute saison), nocturne possible l’été.

La Grande Rue

Elle porte bien son nom, celle-ci. C’est en effet la grande rue qui va de l’entrée du site jusqu’à l’entrée de l’abbaye. De part et d’autre se trouvent les restaurants, les hôtels et les boutiques de souvenirs. C’est la rue commerçante, celle qui vous demandera peut-être un peu de patience en fonction de l’affluence. Il reste encore de vieilles demeures qui datent du XVe et XVIe siècles, de quoi imaginer à quoi ressemblait le Mont à cette époque. N’hésitez pas à quitter la Grande Rue pour retrouver un peu de calme.

Remparts et ruelles.

En quittant la Grande Rue, vous découvrirez des petites ruelles et venelles qui ont tout autant de charmes, voir plus. Points de vue pittoresques et petits jardins se trouvent au détour de certaines rues très très étroites qui possèdent parfois des noms cocasses comme « la truie qui file » ou la « ruelle des cocus ».

Les remparts permettent de faire une pause, loin de la foule. D’ici, vous aurez une belle vue sur la baie ainsi que sur le rocher de Tombelaine.

L’Eglise Paroissiales Saint Pierre

C’est un des lieux du Mont St Michel qui m’a marqué, lors de l’une de mes premières visites. J’avais pourtant une dizaine d’années et depuis, ce lieu est parfaitement ancré dans ma mémoire. J’y avais d’ailleurs pris une médaille de Saint Michel contre quelques pièces. Cet édifice est un lieu de dévotion pour l’archange saint Michel mais il est originellement dédié à Saint Pierre (comme l’indique son nom). A l’entrée, sur le parvis, on se retrouve nez à nez avec une statue de Jeanne d’Arc qui fut aussi guidée par l’archange saint Michel. Décidément, celui-ci aimait parler au commun des mortels ! Derrière l’Eglise se trouve le cimetière du village. Dans ce lieu calme, loin des tumultes de la foule et des hordes de touristes, repose paisiblement la sépulture de la Mère Poulard.

J’espère vous avoir éclairé sur la façon de visiter le Mont St Michel. Toutefois si vous avez des questions sur ce joyaux de la Normandie, n’hésitez pas à les poser dans la partie commentaire, je compléterai alors les informations. Découvrir la merveille de l’occident est à faire au moins une fois dans sa vie car vous ne pourrez que rester bouche bée devant sa beauté.

L’Office de Tourisme du Mont St Michel (information parking, horaires des marées, etc…)

5 Comments

  1. Bonjour !
    Certaines des photos que vous partagez dans cet article donnent l’impression que le temps s’est arrêté à une époque lointaine, dans les rues/ruelles du Mont. Du Mont Saint-Michel je ne connaissais, avant aujourd’hui, que sa forme ! Je suis ravie d’avoir pu combler le manque de connaissance avec vous. Merci !
    J’ai d’ailleurs été agréablement surprise d’apprendre que le site était accessible en vélo (depuis Paris uniquement, mais quand même) !
    Merci pour ces recommandations ainsi que la partie historique.

    • Melanie Reply

      Contente que l’article ait plu ! Pour les routes cyclables, sachez que l’Eurovelo N°4 (aussi appelé Velomaritime) celle qui va Roscoff à Dunkerque (en France car elle peut aller jusqu’à Kiev) passe aussi devant le Mont St Michel. Comme elle emprunte un tronçon commun avec la Veloscenie, je ne l’ai pas mentionné.:)

  2. Cela fait bien longtemps que je n’y suis pas allée, et j’avais adoré cet endroit. Il faut que j’y retourne ! (quand on pourra se déplacer) Merci pour le partage ?

  3. Génial ! Merci ! J’adore le Mont-St-Michel, il est absolument superbe. Mais… il n’est pas Breton ? Je plaisaaaaante !!!! ?

Write A Comment