Cette fois-ci, je vous invite à découvrir ma belle Normandie à travers un événement marquant de son histoire. Je vous arrête tout de suite, ce n’est pas la date de l’invention du camembert mais celle du 6 juin 1944, date du débarquement allié sur les côtes normandes. Partons ensemble visiter les plages du débarquement, d’Omaha Beach à Gold Beach !

Visiter les plages du Débarquement : un peu d’histoire

Je ne vais pas vous donner un cours d’Histoire car premièrement ce n’est pas mon métier (je n’ai pas toujours une bonne mémoire des dates…) et deuxièmement, ce serait bien trop long, gardons donc cela pour les longues soirées d’hiver. Mais il me semble important de nous remettre dans le contexte pour comprendre ce que la Normandie a vécu.

Nous sommes début juin 1944 et cela fait 5 ans que la Seconde Guerre Mondiale a éclaté. Le régime Nazi est partout en Europe et la France est occupée par l’armée allemande depuis la signature de l’Armistice du 22 juin 1940. C’est pour dire si ça commence à être long ! Surtout qu’à l’Est, Staline aimerait bien qu’on ouvre un front du coté ouest, histoire de prendre les Nazis en tenaille. On décide donc d’une opération de choc, l’opération Overlord, qui deviendra l’une des plus grandes batailles de la Seconde Guerre Mondiale.

La bataille de Normandie (Opération Overlord) est composée de plusieurs étapes dont l’Opération Neptune : le débarquement des forces alliées sur les plages normandes. Les américains posèrent le pied sur Utah Beach et Omaha Beach tandis que les anglo-canadiens, arrivèrent sur Sword Beach, Juno Beach et Gold Beach. Les Rangers américains s’occupèrent de la Pointe du Hoc.

Visiter les plages du Débarquement : La Pointe du Hoc

Je me rappelais très bien la Pointe du Hoc : lorsque j’étais enfant, je courrais innocemment avec mon frère dans les énormes trous. Ça monte, ça descend, ça monte et ça descend,… Jusqu’au moment où l’on t’explique l’histoire de ces énormes trous… d’obus.

La Pointe du Hoc se trouve à coté de la ville de Cricqueville-en-Bessin . Ce lieu, comme le Cimetière Américain de Colleville est géré par l’American Battle Monuments Commission et c’est une des rares concessions à perpétuité.

Visiter les plages du débarquement Pointe du Hoc

Une ascension compliquée

Le 6 juin, le 2ème bataillon de Rangers vont grimper les falaises de la pointe du hoc pour neutraliser des canons allemands, une menace pour le futur débarquement. Alors, l’ascension ne fut pas une partie de plaisir malgré le pilonnage de la zone par l’aviation alliée et ses obus. Les allemands n’avaient pas tellement envie de céder la position : ils coulèrent bateaux, utilisèrent mitraillettes et fusils. En bas, les lances grappins ont pris la flotte et fonctionnent une fois sur deux… tout ça, sous les sifflements des balles… Une fois en haut, les canons ont été déplacés mais les Rangers ne baissent pas les bras et après des heures de combats acharnés, ils prennent enfin la position, trouvent les canons et les détruisent.

Des années en arrière comme si le temps s’était arrêté

J’adore cet endroit car il n’y a pas plus paisible. On a une vue fantastique sur le littoral et les falaises normandes. Une fois ici, on comprend toute l’ampleur de la difficulté de cette opération et on se rend compte de la ténacité qu’il a fallu à ces hommes.

On pourrait presque se croire sur le sol martien ou lunaire avec tous ces cratères si il n’y avait pas cette nature verdoyante et fleurie en ces jours de printemps. Et malgré tous les dégâts qu’ont pu faire ces obus, on peut encore voir la trace du Mur de l’Atlantique, les barbelés, ses bunkers et ses batteries. On se retrouve des années en arrière. La même phrase sortait en boucle de nos bouches : ” Mais est ce que tu te rends compte ce que cela a du être, à l’instant T ! “. Tout est si paisible désormais…

Site de la Pointe du Hoc : entrée gratuite, 24h/24h
( Centre des Visiteurs: du 15/04-15/09 : 9h-18h et  du 16/09-14/04 : 9h-12h30/13h30-17h ),
14450 Cricqueville-en-Bessin

Le Cimetière allemand de La Cambe

Quand on m’a proposé d’aller voir le cimetière Allemand de La Cambe, on m’avait prévenu. “Tu vas voir, cela n’a rien à voir avec le Cimetière Américain de Colleville“. Mon amie avait raison, l’ambiance n’est décidément pas la même.

Malgré le magnifique soleil qui rayonnait en cette journée de printemps (comme quoi il ne pleut pas tant que ça en Normandie), je ressentais une certaine tension dans l’air. Les érables sans fleurs, sans feuilles, donnaient un air lugubre au cimetière. Contrairement aux américains, pas de belles croix blanches pour chaque soldat mais une plaque au sol avec le nom de deux soldats à chaque fois ou un sobre ” zwei deutsch soldaten” (“deux soldats allemands”). Entre les rangées, des petites îlots de croix se dressent parmi l’herbe, très sombre, très simple encore une fois.

Visiter les plages du Débarquement
Visiter les plages du Débarquement

Si peu de tombes et pourtant…

Au centre du cimetière, on voit un grand tumulus surmonté d’une grande croix en basalte. Ce tumulus est une tombe commune pour 207 victimes de guerre inconnues et 81 identifiés. La chose qui m’a le plus choquée, c’est que 21 145 soldats reposent en ces lieux alors qu’il a l’air minuscule comparé au cimetière américain. Je ne connais pas la superficie des différents lieux mais je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’il y a autant de soldats enterrés à La Cambe.

Cimetière Militaire Allemand : entrée gratuite, 9h-17h en hiver et 8h-19h en été,
RN 13, 14230 LA CAMBE

Le cimetière Américain de Colleville sur Mer

Pour vous rendre compte du contraste entre les cimetières allemands et ceux des alliés, je vous propose de continuer votre visite avec le cimetière Américain de Colleville, le Normandy American Cemetery. Celui-ci s’étend sur 70 ha et il est très, très, très impressionnant. Le site inauguré le 18 juillet 1956 longe la plage d’Omaha et 9386 soldats reposent en ces lieux.

Nous sommes arrivées par l’entrée principal et nous découvrons le Mémorial avec, en son centre, une statue : ” L’esprit de la jeunesse américaine s’élevant des vagues”. De chaque coté, sur les murs, on peut voir des cartes montrant les différentes actions menées lors du débarquement et de la libération.

Visiter les plages du Débarquement

Nous avons ensuite marché vers l’allée centrale où l’on peut voir des rangées entières de tombes en marbre blanc. Tout est millimétré, toutes les sépultures sont extrêmement bien alignées quelque soit le point de vue et il en est de même pour la pelouse et la taille des arbres.

La balade en ces lieux est extrêmement paisible jusqu’à la Chapelle où les religions catholique et juive se confondent en cette place. Le long du cimetière on regarde cette plage d’Omaha Beach si calme alors qu’elle a vu les pire combat se mener sur son sable. Ce lieux est vraiment émouvant et bouleversant.

Cimetière américain de Colleville sur Mer : entrée gratuite, de 9h à 17h
14710 Colleville-sur-Mer 

Visiter les plages du débarquement : Longues sur Mer

Certains sites sont largement plus connus que d’autres comme par exemple St Mère l’Eglise, Arromanches ou tout le site d’Omaha Beach. Pourtant, Longues sur Mer est surement le lieu qui m’a le plus étonné. Après avoir traversé le village, nous prenons une petite route en direction de la mer. Une fois arrivé à destination, je stoppe net. Je n’aurai jamais pensé avoir une vue comme celle-ci si proche de Caen ! Pourquoi n’ai je pas eu vent plus tôt de ces falaises, de ces criques et de ce panorama de la côte. A chaque pas, je dégaine mon reflex mais il est impossible pour moi de capter toute la beauté du lieu.

Visiter les plages du Débarquement

Longues sur Mer, c’est des falaises battues par la mer et le vent mais c’est aussi le lieu d’une batterie allemande. Heureusement, les alliés ont bombardé le lieu en amont du débarquement ce qui a provoqué des retards dans la constructions de ces batteries. Cela dit, les batteries ne sont pas réduites aux silences lors du D-DAY et tentèrent de couler de nombreux navires.

Des bunkers et des canons

Longues sur Mer est le seul site de la côte normande à avoir conservé ses canons. Je ne pensais pas en voir en si bon état et j’étais comme une gamine qui rentre dans un film. C’est tout juste impressionnant ! Le premier poste est en ruine mais les trois autres sont assez bien conservés. J’ai du mal à rentrer dans les bunkers comme si ces lieux étaient défendus, comme si j’allais déranger… A l’arrière des énormes canons, j’essaye d’imaginer la vue que les soldats allemands ont pu avoir lors du débarquement.

Batterie de Longues-sur-Mer : entrée gratuite
39 Rue de la Mer, 14400 Longues-sur-Mer 

Visiter les plages du Débarquement : Finissons par Arromanches

On reprend alors la route pour aller vers notre dernière destination. Arromanches-les-Bains est une charmante ville balnéaire qui semble cachée entre les rochers et les falaises. On y trouve de très jolies boutiques ainsi que de bons restaurants mais ce qui nous intéresse ici, c’est les vestiges du port artificiel.

Visiter les plages du Débarquement

Arromanches ne fut pas libérée par la mer mais par voie terrestre, le soir du 6 juin 1944. Cette ville ne fait pas partie des nombreuses plages ayant vu les alliés débarquer. Si ce site est tant connu, c’est grâce à son port artificiel. Difficile de reprendre la main sur les ports de Normandie tel que Cherbourg ou Le Havre qui sont sous le joug allemand, alors pourquoi ne pas en construire un nouveau ? Une centaine de caissons, des routes sur flotteurs ainsi qu’une vingtaine de plateformes furent construits et assemblés en Angleterre et en secret pour être enfin acheminés en Normandie.

Du métal et du sel…

Plus de 70 ans après, il reste quelques traces du port artificiel sur les plages d’Arromanches. On peut voir encore certains caissons dépasser de l’eau, et certains sont très loin du rivage ce qui témoigne de la grandeur de cet ancien port. Vous pouvez mieux appréhender le site grâce au Musée du Débarquement qui possède de belles maquettes et une animation en 3D du port.

Je vous conseille aussi d’aller faire un tour sur les hauteurs de la ville. Garez vous sur le parking du musée Arromanche 360 que vous pouvez visiter mais profitez surtout de la vue et de la magnifique lumière lors du coucher du soleil. Moment magique…

Visiter les plages du Débarquement
Visiter les plages du Débarquement
Musée du Débarquement : 
Place du 6 Juin, 14117 Arromanches-les-Bains
Arromanches 360 : 
Rue du Calvaire, 14117 Arromanches-les-Bains
 

Notre balade pour visiter les plages du débarquement se termine ici mais ce n’est pas tout à fait fini. Ceci n’est qu’une infime partie de tous ce que vous pouvez découvrir sur ma belle côte normande. Je ne vous ai pas parlé de Courseulles, de Ouistreham ou encore de Bayeux. Il y a aussi de nombreux musées tous le long du parcours qui pourraient vous intéresser. Je vous conseille surtout de faire une halte au Mémorial de Caen aussi appelé Musée pour la Paix dont je vous parlerai bientôt. C’est un lieu unique et très bien fait qui vous fera plonger dans l’histoire terrible et douloureuse du XXème siècle, entre guerres mondiales et Guerre Froide.

1 Comment

  1. Bon bon si tu as lu ma bio tu sais que je suis bordelaise d’adoption. Et d’ou je viens? De Normandie !!!
    Alors un plaisir de redécouvrir ma magnifique région à travers ton blog. Les plages du débarquement ont marqué toute mon enfance, toute ma vie. Comme toi je jouais avec ma soeur dans les trous et les vestiges de la guerre jusqu’à ce que l’on m’explique. J’ai tout de suite été passionnée par ce sujet!
    J’aime ma Normandie tellement! Je suis de Cherbourg à la base!! 😀

Tes impressions, tes commentaires juste ici :

Loading Facebook Comments ...
%d blogueurs aiment cette page :